Alliant effets réussis et interface originale, Paint FX permet littéralement de peindre les effets sur ses photos pour un résultat aussi ludique que saisissant, grâce à l’utilisation de masque et de calques. Et une mise à jour est déjà prévue pour améliorer la résolution un peu limitée actuellement.

Ceux qui sont familiarisés aux innombrables appli imitant ColorSplash connaissent déjà le principe : du doigt, on « dessine » sur une photo pour en faire réapparaitre les parties colorées, le « fond » restant monochrome. On obtient ainsi le fameux effet d’éléments colorés dans une photo noir et blanc. C’est ce que propose Paint FX, en allant infiniment plus loin !

Paint FX

L'appli permet d'ouvrir une photo depuis Facebook, ce qui est plutôt rare

Première petite surprise : Paint FX permet de charger une photo depuis un album de l’iPhone mais également en allant puiser sur Facebook. En revanche, on ne pourra pas prendre de photo depuis l’appli, mais elle se destine clairement à un usage a posteriori, ce qui ne gène en rien son utilisation…

On peut choisir l’effet que l’on souhaite appliquer
parmi les 18 proposés dont certains sont paramétrables

Paint FX

18 filtres sont proposés, dont certains sont paramétrables

Après avoir chargé la photo voulue, vient le moment de choisir l’effet que l’on souhaite y appliquer parmi les 18 proposés dont certains sont paramétrables (indiqué par une astérisque dans la liste qui suit), ce qui représente une belle richesse d’outils : Peinture simple, noir et blanc*, flou, luminosité*, sépia aux bords brûlés, impression sur toile, cartoon, crayons de couleurs, contraste*, recoloration*, changement de teinte*, tramage, surexposition, postérisation, effet arc-en-ciel, crayonné*, solarisation, seuil*, gouttes d’eau. Ce paramétrage concerne généralement le choix de la couleur et non pas l’intensité de l’effet (sauf pour la luminosité et le contraste, bien entendu, ainsi que le noir et blanc dont on modifie la désaturation).

Paint FX permet de marier plusieurs effets au sein d’une même photo

Paint FX

L'outil pinceau, très précis, permet d'obtenir des résultats assez fins

Fort heureusement, l’appli travaillant sur la base de masque dessinés à la main, est possible de modifier les paramètres du pinceau : taille du bord progressif, opacité, taille voire couleur (que l’on peut aller piocher dans l’image à l’aide de l’outil pipette). Pour faire varier l’intensité de l’effet, il suffit donc de jouer sur le paramètre d’opacité. Il est même bien sûr possible de changer ce paramètre en cours de dessin, ce qui permet d’affiner le résultat sur les bords : idéal pour l’outil flou, qui peut ainsi générer un faux effet de profondeur de champ. Cela dit, ce dernier outil est l’exemple parfait du manque de paramétage : impossible de modifier l’intensité du flou. Fort heureusement, l’appli permet de marier plusieurs effets au sein d’une même photo…

Paint FX

Les calques permettent d'additionner les effets entre eux plutôt que de se partager l'image, comme ici

Paint FX utilise en effet des « calques », qui n’en sont pas, mais fonctionnent plutôt comme Photo fx : quand on est satisfait de l’effet produit et du dessin du masque, on peut figer le résultat en utilisant un calque. Ce dernier génère alors une nouvelle image de base sur laquelle on pourra ajouter de nouveaux effets. Si l’on n’utilise pas ce calque, les nouveaux effets viendront en remplacement des anciens. Cela peut paraître complexe, mais c’est en fait très simple.

Prenons l’exemple suivant : on veut changer la couleur de la grenouille et passer la feuille sur laquelle elle se trouve en noir et blanc. A l’aide de l’outil idoine, on peint la feuille en gris, puis on choisit l’outil de recoloration pour modifier la couleur de la grenouille. Si l’on a « dépassé » lorsqu’on a colorié la feuille et « mordu » sur la grenouille, l’outil de recoloration fonctionnera à la manière d’une gomme et remplacera l’effet monochrome par l’effet recoloration. En revanche, l’outil « gomme » effacera les deux effets ! Pour fixer un effet, il faut donc utiliser un nouveau calque, ce qui permet également de marier deux effets et obtenir la un effet cartoon désaturé…

Paint FX

L'outil masque, bénéficiant d'un zoom précis, souffre d'une ergonomie parfois illogique

Pour ceux que l’application d’un effet en direct perturbe, il existe une fonction de masque : on dessine, en rouge, par-dessus la photo, comme dans nombre d’applis du genre, et l’on choisit ensuite l’effet à appliquer. Hélas, cet outil souffre d’une ergonomie approximative. Pour commencer, l’outil masque ne prend pas en compte le paramètre d’opacité : l’effet y sera donc appliqué au maximum de son intensité… Plus étrange, alors que l’annulation fonctionne bien en mode classique (du moins tant qu’on n’ajoute pas de nouveau calque, ce dernier « vidant » l’historique), son usage avec le masque ne fonctionne que tant que l’on n’a pas choisi d’effet. D’autre part, pour effacer le masque, il faut poser deux doigts sur l’image, ce qui interfère avec le geste de zoom/déplacement. Bref, ce masque donne une impression d’à peu près assez désagréable.

Oublions donc cet étrange masque, et ne conservons en tête que l’application des effets aux doigts pour souligner l’efficacité de l’appli, d’ores et déjà très prometteuse. Prometteuse seulement, pour l’heure, car la résolution, limitée au format 600×800 pixels interdit les impressions de qualité. Ce point devrait être corrigé dans une prochaine mise à jour, et espérons que l’outil masque sera le prochain point sur lequel les développeurs se pencheront sérieusement.

En quelques mots : véritable appli à tout faire, Paint FX est impressionnante d’efficacité en dépit d’une ergonomie perfectible de l’outil masque. On reste séduit par les possibilités offertes et l’on attend l’amélioration promise de la résolution de l’image produite.

Mise à jour du 03/02/2012 : la version 2.0 améliore la résolution, qui passe à 2048 px, et ajoute 50 filtres.

Lien sur l’App Store : Paint FX (1,59€)

(c) icommephoto.co