PercolatorEt voici que la version 2.0 de Percolator est arrivée ! C’est sans doute l’une des mises à jour qui aura été annoncée le plus longtemps de toute l’histoire de l’App Store, et c’est avec fébrilité que nous l’avons installée et l’avons lancée. Qu’allions-nous trouver, en effet et, surtout, allions-nous être ravis ou déçu de ce que nous allions découvrir ? Des modifications suffisamment importantes, en tout cas, pour mériter un second test complet.

L’icône, en tout cas, reste inchangée avec ce passage à la version 2, et l’accueil nous montre un menu dépouille : chargement de l’image, réglage des paramètres et enregistrement. Il nous faut donc passer à l’action et choisir l’image test qui servira à tester les possibilités de l’appli.

Percolator

A priori simple, le menu de Percolator cache des trésors !

Etant donné son principe de fonctionnement, il vaut mieux opter pour une photo simple aux couleurs tranchées. Ce sera donc une petite fille dans un square…

Percolator

Les sous-menus offrent des possibilités infinies !

Là, l’appli se révèle comme un Transformer (mais avec plus talent que le dernier opus de Michael Bay, qu’on se rassure), affichant un complexe menu en trois roues : « Grind », « Brew » et « Serve ». Comprenez par là : choix de la taille des bulles (4), forme des bulles et couleur de fond. Concernant les cercles, on peut choisir : Color Gels, qui laisse apparaître l’image ; Circles, cercles simples de la couleur de fond ; Ishihara, identique, mais avec des couleurs pastelles ; Rings, qui sont composés de deux couleurs ; Treble, cercles plus complexes laissant transparaitre l’image d’origine ; Overprint, où les cercles se superposent les uns aux autres ; Full of Stars, où chaque cercle, simple, contient une étoile de taille différente ; Superstar, identique, mais sans les cercles. On voit que les possibilités sont nombreuses et c’est sans compter les choix de couleur de fond ! Elle peut être noire, blanche, crème, ou aléatoire.

Percolator est une appli à part, proposant des filtres inédits et une interface d’une esthétique rare

Percolator

4 exemples parmi tant d

Mais ce n’est pas tout. Chacune des trois options permet, d’une simple touche sur la roue, d’ouvrir un sous-menu ! Grind permet de choisir la taille des cercles (4) et l’effet appliqué à l’image (auto adjust, sharpen, saturate, hight contrast, inky edges) !

Et quand on change un paramètre, toutes les bulles disparaissent par le haut de l’écran dans une animation étonnante et inédite, avant de réapparaitre de façon poétique. C’est une évidence, le développeur a tout fait pour que Percolator nous étourdisse ! Le menu Brew permet quant à lui de définir la transparence de l’image d’origine (0, 25, 50, 75 et 100%), et celle de l’effet de cercles (8 possibilités). Enfin , Serve donne accès à 11 effets de rendu (vignette, sépia, lomographie, cross process…) et à 11 textures de papier.

A l’arrivée, il faut bien admettre que Percolator est une appli d’effet à part, proposant des filtres inédits et une interface d’une ergonomie et d’une esthétique rares. Les résultats sont très variés et finement réglables, à tel point que tout utilisateur pourra en tirer quelque chose de bon. Dommage que la résolution soit limitée à 2048×1528 pixels, tant nous aurions aimé être uniquement positifs quant à Percolator ! [ce point a été corrigé avec la version 2.3]

En quelques mots : Percolator a fait attendre sa version 2 de longs mois, mais cette attente aura été justifiée. Indispensable ? Assurément !

Mise à jour du 11/04/2013 : La version 2.3 ajoute de nouveaux paramètres et augmente la résolution, rendant l’appli quasi parfaite.

+ On apprécie – On regrette
  • L’esthétique de l’appli
  • L’originalité des effets
  • La polyvalence des filtres
  • Une mise à jour gratuite
  • Une sauvegarde au format 2048 x 1528 px

Configuration : iPhone, iPod Touch, iPad sous iOS 4.3 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : ()