Perfect B&WQuand l’éditeur de logiciel semi pro onOne s’intéresse à l’iPhone, on ne peut qu’être ravi, surtout lorsqu’il s’agit du portage d’une solution de traitement noir et blanc. Appareil photo à effets temps réel, interface ergonomique, contrôle total de tous les paramètres…

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

EDIT : Le paragraphe suivant n’a plus cours depuis la mise à jour à la version 1.0.1 ayant corrigé le problème de la résolution trop faible.

Est-ce par crainte de voir une appli iPhone concurrencer un produit maison vendu entre 30 et 100$ qu’onOne Software a bridé Perfect B&W ? On peut se poser la question quand des appareils photo à effet temps réel comme Retrica Pro ou KitCam proposent également de nombreux filtres en temps réel sans déperdition de la résolution… (L’éditeur annonce travailler à ce problème activement)

Perfect B&W

Perfect B&W a (presque) tout pour plaire !

A son ouverture, Perfect B&W affiche l’interface de l’appareil photo noir et blanc à filtres en temps réel, qui ne déroutera personne avec les options habituelles (flash, choix de l’objectif). Un menu d’option permet d’activer l’affichage de la grille, l’utilisation du bouton de volume, l’enregistrement des données exif, et l’enregistrement de l’original en couleur (là aussi, à la résolution de 900x1200px !). En bas de l’écran se trouve un bandeau permettant de choisir le filtre N&B à appliquer, qui sont au nombre de 19, et composés de bien des paramètres comme nous le verrons ultérieurement. En dessous se situent l’accès à la Pellicule pour un traitement a posteriori, le bouton de déclenchement, et un bouton à deux états, S/C. Si l’on choisit C, la photo sera enregistrée dès l’appui sur le bouton déclencheur, alors que S ouvrira l’accès à la retouche personnalisée.

PerfectB&W

Les outils de retouche sont tous au rendez-vous

La partie retouche, activée lorsque l’on choisit S ou que l’on charge une photo de la Pellicule, permet de choisir l’un des filtres précités, mais aussi d’en modifier les paramètres, en touchant l’icône en forme de rouage. Apparaît alors une roue en bas de l’écran, pour choisir le paramètre à modifier, et au-dessus, un curseur de réglage. Les paramètres sont les suivants : luminosité, contraste, accentuation, filtre, grain, diffusion, toner, vignette et bordure. Nous passerons sur les trois premiers, des plus classiques, pour nous intéresser à ceux qui font la vraie qualité de Perfect B&W. On apprécie également qu’il soit possible de zoomer dans l’image pour vérifier plus précisément l’effet de chaque paramètre.

PerfectB&W

Différents filtres pour différents rendus

Commençons par les filtres, qui sont au complet : vert, jaune, orange, rouge et infrarouge permettent ainsi de jouer sur les contrastes de façon très efficace, puisqu’ils modifient le rendu des couleurs. L’infrarouge, rarement présent dans ce genre d’appli, offre les contrastes les plus marqués.

PerfectB&W

Grain et diffusion offrent des possibilités intéressantes

Le choix du grain s’effectue via celui d’une valeur iso simulée (100, 400, 800, 3200) produisant plus ou moins de grain, ce paramètre de « grosseur » étant complété par celui de l’intensité via un curseur. Soulignons que tout déplacement du curseur se répercute en temps réel sur l’image, ce qui permet de régler son effet très précisément. Le paramètre Soft Focus permet de jouer sur la diffusion, avec le choix de travailler sur les zones claires, les zones sombres ou les deux.

PerfectB&W

Le « Toner » permet de simuler tous les rendus

On trouve ensuite « Toner » qui permet de passer du noir et blanc à la monochromie en simulant l’utilisation de divers procédés (cyanotype, etc.) qui produisaient des teintes colorées. On trouve ainsi 8 types de filtres (jaune/vert, brun, rouge, bleu, bleu/vert, jaune/violet, violet, sépia) dont on paramétrera l’intensité à l’aide du curseur. Cela permet de jouer très finement sur la chaleur du cliché, et d’offrir une vraie variété aux images. Le vignettage, pour sa part, pourra être carré ou rond (le premier permettant de modifier les bords de la photo sans trop « mordre » sur le sujet).

PerfectB&W

Vignette et bordure sont la petite touche finale

On aura enfin la possibilité de décorer sa photo avec l’une des 10 bordures intégrées, toutes inspirées de modèles réels et bien choisies. Enfin, si l’on est particulièrement satisfait de l’effet que l’on vient de paramétrer, il est possible de toucher l’icône en forme de buste en haut à droite pour l’ajouter à ceux intégrés dans l’appli. Après lui avoir donné un nom, on pourra le choisir depuis l’appareil photo, pour l’appliquer en temps réel à d’autres photos. Pour l’effacer, il suffira de maintenir le doigt appuyé dessus, tout simplement. La photo, rappelons-le, sera alors enregistrée dans une résolution réduite, même si elle a été chargée depuis la Pellicule, ce qui est un vrai handicap empêchant pour l’heure de conseiller cette appli. Attendons donc une mise à jour, en espérant qu’elle nous soit rapidement proposée !

En quelques mots : parfaitement bien pensée de bout en bout, Perfect B&W gâche son potentiel avec une résolution trop faible, limitant la production à des tirages 15x20cm au maximum.

Mise à jour du 10/05/2013 : La version 1.0.1 corrige en partie le problème de résolution, cette dernière passant de 900×1200 à 1536×2048. On attend toujours la « full HD »…

Up On apprécie Down On regrette
  • La solution complète
  • Les paramètres nombreux
  • Le traitement en temps réel
  • La possibilité de créer ses presets
  • La résolution de 1536×2048 px

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3 ou iPad sous iOS 6.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : ()