Photo DoctorVoir d’une image floue émerger d’un cliché flou, voilà ce que promet Photo Doctor, à la façon des séries d’espionnage. Hélas, si la promesse est belle, le résultat est très loin d’être concluant.

NoteOnNoteOffNoteOffNoteOffNoteOff

Avant toute chose, rappelons qu’Adobe avait estomaqué le monde entier avec son prototype de filtre « Deblur », mis en démonstration à l’occasion de leur évènement MAX 2011. L’algorithme utilisé, faisant appel à des calculs sans doute colossaux, permettait de détecter la forme du mouvement appliqué à l’appareil photo lors de la capture de l’image, afin de clarifier le cliché pour un résultat extraordinaire. L’iPhone n’est pas un Mac de graphiste, hélas, et Photo Doctor doit faire avec ces limites… Ainsi qu’à celle de l’algorithme maison, très limité…

Avant toute chose, il faut sélectionner la "zone test"

Avant toute chose, il faut sélectionner la « zone test »

Première étape : choisir le type de flou (mise au point ou mouvement). Le cas le plus intéressant est évidemment le second, largement mis en avant dans la promotion de l’appli. Il faut, une fois l’image sélectionnée, choisir une zone de prévisualisation avec soin : c’est ce minuscule rectangle qui servira à régler l’effet. Attention, l’appli ne fonctionne qu’avec des mouvements rectilignes… Ce qui, en pratique, est très rare, le mouvement appliqué à l’appareil lors d’un bougé étant plutôt elliptique. Mais passons…

Difficile de trouver un aperçu convenable...

Difficile de trouver un aperçu convenable…

Deuxième étape, après une vingtaine de secondes de calcul, il faut choisir la vignette (en  noir et blanc !) présentant la correction semblant la plus efficace… Hélas, à moins que le mouvement ait été d’un angle de 0, 45, 90 ou 135°, les 55 propositions faites par l’appli seront totalement inefficaces ! Il faut donc très souvent « mettre les mains dans le cambouis ».

En modifiant les réglages, c'est un peu mieux...

En modifiant les réglages,c’est un peu mieux…

En touchant l’une des vignettes, on peut accéder à ses paramètres : angle et « distance ». Si en théorie il mieux vaut partir d’une vignette donnant un résultat correct, en pratique il faut faire avec ce que l’on a… Il faut donc déjà déterminer l’angle, ce qui est extrêmement complexe. Même en ayant mesuré précisément l’angle du mouvement à l’aide d’un logiciel de retouche, on tâtonne énormément, sans jamais trouver de résultat visiblement « bon »…

Encore une étape délicate...

Encore une étape délicate…

L’étape suivante consiste apparemment à régler l’accentuation, et là encore, on ne sait guère quelle option choisir tant les prévisualisations montrent des résultats tantôt non traités, tantôt affreusement bruités…

Après six minutes de calculs intensifs,
la déception est au rendez-vous

Photo Doctor déçoit au final

Photo Doctor déçoit au final

Après deux ou six minutes de calculs intensifs (selon le choix effectué dans l’écran précédent), le résultat finit par s’afficher. Et souvent, la déception est au rendez-vous. Un épouvantable écho apparaît sur l’image, comme si on avait appliqué un monstrueux filtre de gaufrage, avec des couleurs saturées rendant l’image franchement inutilisable. Et le tout est produit avec une résolution réduite de 1200 pixels de côté… Bref, il vaut mieux souvent cadrer soigneusement sa photographie en amont, ou accepter d’utiliser une image un peu floue mais dynamique, plutôt que d’attendre une improbable béquille informatique pour l’heure totalement inaccessible sur un appareil portable…

La correction de mise au point n'est pas meilleure

La correction de mise au point n’est pas meilleure

A noter que le traitement de flou de mise au point s’avère plus efficace, même si ce genre de flou est assez rare sur iPhone, la mise au point autofocus étant difficile à prendre en défaut (pour l’exemple, nous avons dû placer le point en avant-plan et l’exposition sur le sujet afin de forcer le flou…). Une fois de plus, après avoir sélectionné deux vignettes grisâtres et attendu une dizaine de minutes, le résultat apparaît et, là encore, il laisse grandement à désirer…

En quelques mots : promettant un tour de magie, Photo Doctor est plutôt le Garcimore de l’App Store…

Up On apprécie Down On regrette
  • L’idée de l’appli
  • Le manque d’ergonomie
  • La lenteur des calculs
  • La piètre qualité du résultat
  • La résolution réduite

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3, iPad sous iOS 6.0 ou supérieur

Lien sur l'App Store : Photo Doctor (4.99EUR)