PicsPlay ProDéveloppée par Jellybus, à qui l’on doit la très réussie qbro ainsi que HDR FX, PicsPlay Pro réunit en une seule appli 200 des filtres les plus populaires du moment, au sein d’une interface ergonomique qui n’en oublie pas la puissance en chemin.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalf

Très accessible, PicsPlay Pro est surtout très puissante

Très accessible, PicsPlay Pro est surtout très puissante

PicsPlay Pro ne tente pas, à première vue, de révolutionner l’interface des applis de retouche, avec un menu principal, en bas d’écran, réunissant les différentes parties de l’appli : ouverture de photo, recadrage, filtrage, retouche, habillage et enregistrement.

En revanche, la partie haute de l’écran abrite des icônes plus originales qu’à l’accoutumée, soit, de gauche à droite : l’annulation de la dernière opération, son rétablissement, l’annulation de toutes les modifications et la comparaison avec l’originale. Ces deux dernières permettent de ne jamais perdre de vue le chemin parcouru depuis le début et d’éviter de perdre des détails par inadvertance.

L’outil de recadrage est tout simplement l’un des meilleurs que l’on ait vu sur iPhone

L'outil de rotation, redressement et recadrage est très complet

L’outil de rotation, redressement et recadrage est très complet

La partie recadrage permet de modifier le format de la photo de façon classique (carré, 10×15, 4/3, 16/9, nombre d’or. On apprécie l’affichage de la résolution finale en temps réel durant le recadrage, ainsi que l’accès à une prévisualisation en temps réel, et au créateur de format personnalisé (pour obtenir du 3/5 ou du 16/7 si l’envie nous en prend). Cet outil est tout simplement l’un des meilleurs que l’on ait vu sur iPhone, tous titres confondus. La partie rotation permet quant à elle d’appliquer des rotations à 90° et des symétries, mais aussi de redresser l’image librement. Malgré l’absence de molette, cette rotation à l’aide de deux doigts s’avère très précise et progressive, offrant, là encore, une ergonomie irréprochable.

L'accès au filtre est très bien pensé

L’accès au filtre est très bien pensé

A présent, intéressons-nous aux filtres, classés en trois sous-menus : FX Studio, Tilt-Shift et Time Matrix. La première ouvre un écran divisé en dix catégories : Scene, HDR, Blur, Art, Vintage, Grunge, Beauty, Professional, Color Splash et Black&White. C’est le moyen le plus direct de choisir parmi les 200 filtres intégrés : après avoir choisi sa catégorie, on n’a plus qu’à piocher l’un des filtres qui y sont classés, puis, sur l’écran principal, à en régler l’intensité à l’aide d’un curseur (ou de deux dans la catégorie Beauty). On pourra épingler l’effet en favori en touchant l’étoile à droite du curseur. Les effets Color Splash se déclinent en une vingtaine de variations (offrant même des changements de couleur du rouge au bleu, par exemple) et le noir et blanc permet aussi de choisir le canal RVB à sélectionner. En bas, le bouton « Compare » permet d’afficher l’image originale, pour avoir un point de comparaison. En haut de l’écran, la touche chronométrée nous permet d’entrer dans un autre mode de sélection.

On peut également naviguer de filtre en filtre, ce qui permet de passer en revue les 200 possibilités très rapidement.

Le Time Matrix ajoute une touche d'originalité à PicsPlay Pro

Le Time Matrix ajoute une touche d’originalité à PicsPlay Pro

Il s’agit du « Time Matrix », qui permet de sélectionner un filtre à l’aide d’un « curseur chronologique », allant de 1950 à aujourd’hui, et donnant accès aux différents filtres. On peut également naviguer de filtre en filtre en glissant son doigt horizontalement, ce qui permet de passer en revue les 200 possibilités très rapidement. Les filtres sont globalement très réussis et offrent un éventail complet du genre. A noter que dans l’écran de sélection des 10 catégories de filtres, on pourra accéder aux favoris, mais aussi aux 20 derniers filtres appliqués, toujours dans un souci d’aider l’utilisateur à faire son choix rapidement et facilement.

L'outil Tilt Shift est là encore parfait

L’outil Tilt Shift est là encore parfait

La gestion de l’effet Tilt Shift est là encore exemplaire : linéaire, circulaire ou ovale, il permet de définir la progressivité et l’intensité du flou de façon très précise et progressive, pour un résultat réaliste et très simple à mettre en œuvre.

PicsPlay Pro sait aussi se montrer "Pro"

PicsPlay Pro sait aussi se montrer « Pro »

L’icône en forme de palette permet d’accéder aux outils de retouche avancés et plus complexes : exposition, saturation, balance des blancs, accentuation, courbes RVB et histogramme. On ne peut qu’être ravi de leur présence, tant les applis de ce genre font généralement le choix de la simplicité, mettant de côté ces fonctions pourtant précieuses quand il faut corriger de légers défauts d’exposition. Jellybus fait donc très fort, rendant PicsPlay Pro aussi polyvalente que PhotoToaster (la puissance de gestion des filtres en moins).

 

On tient là une appli sérieuse qui n’a pas oublié d’être joueuse !

 

Les stickers et autres textures sont au rendez-vous

Les stickers et autres textures sont au rendez-vous

Le dernier menu permet d’accéder à des fonctions « décoratives » au goût souvent douteux, mais là encore, la puissance est au rendez-vous, à l’image des autocollants, déjà très nombreux, mais qui permettent aussi de créer ses propres modèles. Pour cela, il suffit de choisir une photo et de la découper à l’aide de l’une des formes proposées ou en dessinant un masque. C’est rapide et d’une rapidité étonnante !

En ce qui concerne les textures (fuite de lumière, bokeh, textures diverses), on pourra régler leur transparence, mais aussi définir une zone ovale sur l’écran qui sera exempte de texture, afin de mieux délimiter son sujet ou de rendre un pseudo bokeh plus réaliste.

Le vignettage est lui aussi très complet, avec diverses formes ou couleur, pour trouver son bonheur à coup sûr. On passera rapidement sur les bordures, sans grand intérêt et trop fantaisistes. Pour finir, l’enregistrement en pleine résolution (conservant les données EXIF), pourra se faire dans la Pellicule ou sur Instagram, Twitter, Facebook, Tumblr et Flickr, et l’on aura aussi la possibilité d’envoyer la photo vers une appli compatible avec l’échange (Touch Retouch, Halftone, PhotoToaster, Etchings, Pudding.to ou encore Filterstorm). Il ne manque donc que quelques petits détails à PicsPlay Pro, comme la création complète de filtre ou la possibilité de revenir à une session précédente. Pour le reste, on tient là une appli des plus sérieuses qui n’a pas oublié d’être joueuse !

En quelques mots : alliant la simplicité des filtres à la puissance des outils de retouches, PicsPlay Pro est une excellente introduction à la retouche sur iPhone.

Up On apprécie Down On regrette
  • Les 200 filtres
  • Les outils de retouche avancés
  • L’ergonomie générale
  • Peu de contrôle sur les filtres
  • L’impossibilité de créer ses filtres

Configuration : iPhone 4, iPod Touch 4, iPad 2 sous iOS 5.0 ou supérieur

Lien sur l'App Store : PicsPlay Pro (4.99EUR)