PicToolsDéveloppée par le créateur de Picfx et PicFrame, PicBoost (anciennement PicTools)propose un ensemble d’outils à la portée de tous, pour qu’une somme de simplicité ouvre la porte à la complexité. Voilà qui est tentant !

PicBoost permet donc d’appliquer à ses photos une série de traitements assez simples, mais néanmoins puissants, un peu à la façon de Picfx, mais avec une interface plus sobre.

PicTools

Recadrage, rotation, symétrie : les outils de base sont là

Premier outil proposé : le recadrage, avec ses formats prédéfinis (1:1, 3:2, 3:2, 4:3, 3:4 et 16:9). On peut très facilement déplacer la zone de sélection, mais la poignée de redimensionnement, en bas à droite, se montre un peu plus capricieuse, refusant parfois d’obtempérer (un défaut déjà remarqué dans l’excellente PhotoForge 2, avant sa mise à jour et la correction du bug). L’appli permet également, dans son menu « Transform », d’appliquer symétries et rotations à 90° à son image.

PicBoost permet quant à lui d’utiliser ses propres photos comme texture

PicTools

Les overlays permettent de fusionner ses propres photos

Cependant, PicBoost va plus loin en offrant la possibilité d’ajouter un calque sur l’image, effet très en vogue ces derniers temps (voir Image blender, PicBlender et autres Superimpose). La section « Overlay » propose ainsi 12 calques d’effets, alliant texture et effet de lumière, pour des résultats très esthétiques et dont on peut régler l’opacité à l’aide d’un curseur situé en haut de l’écran. Le bouton « Custom », en bas à gauche, permet quant à lui d’utiliser ses propres photos comme texture, avec choix du mode de fusion parmi les 13 intégrés.

PicTools

Les modes noir et blanc et sépia sont réussis

La partie « Effects » regroupe deux ensembles d’effets : les « antiques », au nombre de 10, et qui transforme nos photos en clichés monochromes avec filtre de couleur ou non, et divers réglages de contraste. Là encore, on pourra modifier le résultat à l’aide du curseur.

Le mode « Curves » permet de jouer sur les courbes RVB
et de modifier les effets cross process proposés

PicTools

La gestion des courbes RVB est simple mais souffre de l’absence de sauvegarde

L’ensemble « Color », quant à lui, propose non seulement 11 effets de cross processing divers, assez intéressants dans l’ensemble, mais surtout un mode « Curves » qui permet de jouer sur les courbes RVB et ainsi de modifier les effets cross process proposés très simplement. L’icône en forme d’œil, en bas à droite, permet de masquer le menu pour mieux voir la prévisualisation. L’outil est ergonomique, mais souffre cependant dans l’impossibilité d’enregistrer ses propres réglages. Il est à noter cependant que l’appli enregistre l’ensemble des étapes dans un historique permettant d’annuler la dernière opération (mais malheureusement pas de la rétablir…).

PicTools

L’option aléatoire permet de laisser le hasard effectuer les réglages

Les impatients ou les amateurs de jeu de hasard pourra s’amuser à utiliser l’outil « Quick » qui génère des effets aléatoires, à l’image de Plastic Bullet. L’idée est amusante, et peut apporter l’inspiration devant une photo dont on ne sait trop quoi faire (ce qui indique cependant, en général, qu’elle ne vaut pas grand-chose).

Pour finir, on pourra choisir l’une des 11 bordures proposées, simples et de bon goût (une rareté sur l’App Store !), malgré un certain manque de variété et de « texture » (seule une bordure donne l’impression d’être réelle, les autres étant de simples bords colorés). Les utilisateurs de PicFrame retrouveront cependant avec plaisir les bordures à coin arrondi très sympa.

PicTools

PicBoost n’est pas très « partageuse »…

Aujourd’hui, il semble que toute photo retouchée soit destinée à finir postée sur Instagram, aussi PicBoost offre-t-elle la possibilité de sauvegarder sa photo en pleine résolution en y ajoutant des bords pour la rendre carrée et ainsi compatible avec le choix fait par l’appli de réseau social – avec une résolution de 2592×2592 sur iPhone 4. Dommage, cependant, qu’elle n’offre pas de fonction d’export si pratique permettant d’envoyer sa création directement vers une appli compatible (Instagram, évidemment, mais aussi Magic Hour et bien d’autres). Et l’on peut compter sur David Boyes, qui s’attache actuellement à améliorer ses trois applis.

En quelques mots : bâtie sur un cœur efficace et ergonomique, PicBoost ne demande qu’à mûrir pour exprimer tout son potentiel.

Mise à jour : la version 1.1 ajoute de nouveaux effets, calques et bordures ( à l’opacité réglable) qui se voient offrir un nom, et ajoute la possibilité de mémoriser jusqu’à 5 preset de courbes RVB.

Lien sur l'App Store : PicBoost (0.99EUR)