Pinhole CamerappAprès la sympathique mais perfectible Pinhole Camera, voici donc Pinhole Camerapp qui nous propose sa vision de l’appareil photo à sténopé, connu sous le nom de pinhole en anglais, pour trou d’épingle. L’idée est de créer un appareil dont l’objectif est remplacé par un simple petit trou et qui offre des clichés assez reconnaissables : fort vignetage, flou prononcé, faible contraste, couleurs approximatives… Des « défauts » qui, comme la lomographie, en font tout le cachet mais restent visiblement difficiles à reproduire…

On est dans un premier temps séduit par l’interface qui apparaît au lancement de l’appli : on dirait bel et bien un véritable appareil photo, doté de plus de quelques réglages. Certes, on ne retrouve pas du tout l’esprit « sténopé » qui se contente généralement d’utiliser une boîte toute simple (ou, pour les plus fans d’Apple, d’une boite d’iPhone), mais on est aussi heureux de découvrir autre chose que l’appareil photo intégré. On préfère malgré tout l’interface de Pinhole Camera, plus respectueux de son univers.

Pinhole Camerapp

Une appli dont l'interface ne rappelle pas l'univers du sténopé

Attardons-nous sur les réglages : il est possible ici de déterminer la taille du trou d’épingle en centième de pouce (1, 3, 7 ou 9) – soit entre 0,25 et 2,3 mm – et le temps d’exposition, de 1 à 60 secondes (simulé). Si un réglage 1/1 résultera en une image très sombre, on est étonné que l’extrême inverse conserve une image très lisible. Mais ce n’est qu’avec un peu de pratique que l’on saura quels réglages effectuer en fonction de l’éclairage.

Pinhole Camerapp

Un résultat déroutant...

Mais le réglages ne font pas tout, et il faut tout de même s’intéresser de plus près aux clichés fournis par Pinhole Camerapp. Et c’est là que le bât blesse : non seulement la résolution ne suit pas vraiment (la photo est limitée à 1024×768), mais en plus on ne retrouve pas vraiment l’impression de voir une photo obtenue à l’aide de la technique du sténopé : le noir et blanc délavé rappelle plutôt les vieux clichés du début du XXème siècle, et surtout, la présence d’un cadre circulaire étonne pour le moins. Sans compter qu’il rogne encore sur la photo, l’image en elle-même n’occupant plus guère qu’un cercle de 680 pixels de diamètre.

En réalité, on a plus l’impression de regarder à travers un sténopé qu’une photo prise avec cette technique. On lui préfèrera donc pour le moment son concurrent, Pinhole Camera, sans grand entrain, tant là encore la résolution est trop faible…

En quelques mots : Le filtre appliqué donne aux clichés des airs de photos des années 20 plus que de photos obtenues par sténopé, on reste dubitatif quant au choix du cadre circulaire et plutôt déçu par la résolution trop faible.

Lien sur l’App Store : Pinhole Camerapp (0,79€)

(c) htpp://icommephoto.wordpress.com