qbroDestinée avant tout au grand public, qbro allie appareil photo, studio d’effets et gestion des réseaux sociaux, le tout réuni régi par une interface utilisateur simple et de très bon goût, à tel point qu’on aimerait la conseiller à tous, d’autant plus que la v2 enregistre les clichés en pleine résolution, de quoi faire de qbro une concurrente sérieuse à Instagram !

Du fait de la trop faible résolution, nous ne pouvions accorder une bonne note à qbro, mais la v2, offrant l’enregistrement en pleine résolution permet de révéler toute la qualité de cette appli qui parvient à innover dans un registre pourtant très commun.

qbro

La page d’accueil porte bien son nom, qui nous guide dans l’appli

Ainsi, qbro affiche à chaque écran une rapide aide qui permet de maîtriser l’appli très rapidement, respectant ainsi sa volonté de s’adresser au grand public. L’interface de l’appareil photo est dépouillée, avec un bouton déclencheur au centre du bandeau inférieur. Un appui dessus ouvre alors automatiquement la section « qbro studio » qui permet d’appliquer l’effet voulu à son cliché. Là encore, une fenêtre d’aide permet de ne pas être perdu les premières fois (ces fenêtres peuvent être désactivées à tout moment).

qbro

Les options restent simples et « grand public »

Mais il se trouve également deux autres boutons sur ce bandeau. Celui de droite permet d’accéder à la gestion des effets dans le studio (ce dont nous parlerons un peu plus loin), alors que celui de gauche donne accès aux réglages et à l’importation de clichés dans l’appli. Concernant les options, on trouve l’activation de la grille de la règle des tiers pour aider à la composition et de la géolocalisation de ces photos. On y entre également ses paramètres de connexion aux quatre réseaux sociaux intégrés pour l’heure (d’autres suivront bientôt) : Twitter, Facebook, me2day et Flickr.

qbro

La galerie est d’une rare élégance

Enfin, on peut y accéder à la très belle galerie interne. Elle s’organise autour des filtres utilisés pour obtenir ses photos, le plus souvent sélectionné étant mis en valeur en haut à gauche. On peut alors se promener dans les différentes sous-galeries, soit voir l’intégralité de ses clichés, avec un aperçu sous forme de vignettes en bas, et un affichage de la date de prise de vue. On peut également poster la photo affichée sur les différents réseaux sociaux, ou les effacer. Le résultat est très agréable, même si l’on aurait souhaité pouvoir naviguer d’une photo à l’autre en les faisant glisser sans passer par l’aperçu en bas de l’écran, voire lancer un diaporama…

qbro

Le studio offre des filtres souvent réussis

La partie studio est le cœur de l’appli, puisque c’est là que l’on peut choisir les filtres et enregistrer le cliché. L’interface rappelle à s’y méprendre la très réussie Instagram, avec un bandeau de prévisualisation des effets en bas, que l’on peut faire défiler. La prévisualisation en grand se fait très rapidement, et permet d’effectuer différents essais sans perdre de temps. On peut également enregistrer différentes versions. Cela dit, les filtres ne sont pas paramétrables (comme ceux d’Instagram, d’ailleurs) tout en étant fort réussis pour la plupart. D’aucuns trouveront l’effet appliqué un peu fort et la présence d’un cadre imposé trop rigide, mais rappelons une fois encore que, tout comme Instagram, qbro est une appli qui veut rester simple et y parvient en offrant malgré tout des effets intéressants et pour la plupart de bon goût.

qbro

La sélection des filtres préférées est ergonomique et bien pensée

Sous la prévisualisation grand format se trouve le bouton « Film Bag » qui permet de gérer ses pellicules, c’est-à-dire ses effets, en ajoutant ceux que l’on apprécie et en supprimant ceux qui ne nous convainquent pas. Ces pellicules sont classées par groupes de trois, et il suffit de faire glisser l’une d’entre elles pour l’intégrer à sa sélection (elle sera alors encadrée en bleu) ou, si elle était déjà encadrée, de l’en retirer. L’opération est très simple.

qbro

Chaque pellicule est détaillée précisément

En touchant simplement une pellicule sans la faire glisser, on en affiche un aperçu de taille plus importante, accompagné d’un description détaillée de l’effet appliqué et de la bordure l’habillant. On trouve aujourd’hui 27 pellicules, mais le développeur promet déjà d’en ajouter dans de prochaines mises à jour.

Vous pouvez retrouver ci-dessous quelques exemples de photos obtenues avec qbro :

On est donc réellement séduit par l’élégance de l’interface et son ergonomie impeccable, intrigué par la relative richesse de cette jeune appli et l’on ne peut qu’appeler de ses vœux une amélioration de la résolution des photos générées dans les plus brefs délais pour qu’enfin qbro rejoigne la place qu’il mériterait auprès de Camerabag, Best Camera, Lo-Mob, PictureShow et bien évidemment Instagram qui, rappelons-le, souffrait du même problème de résolution lors de sa sortie.

En quelques mots : Alliant ergonomie, élégance et réussite des effets, qbro aurait tout d’une grande si la résolution suivait, ce qui n’est hélas pas le cas pour le moment…

Mise à jour du 01/04/2011 : Une mise à jour majeure pour cette version 2.0.0, qui permet aux clichés d’être enregistrés en pleine résolution, offre toutes les fonctions les plus utiles à l’appareil photo, ajoute 27 filtres et permet de les régler finement et de choisir parmi 12 bordures… De quoi faire de qbro une concurrente sérieuse à Instagram !

Mise à jour du 04/05/2011 : La version 2.5.0 ajoute certes 9 filtres, mais sous forme de 3 packs à 0,79€ pièce, ce qui fait un peu cher !

Mise à jour du 28/05/2011 : La version 3.0 corrige le tir en offrant les 9 filtres précédents (au prix d’une augmentation modique du prix de l’appli elle-même) et en améliorant la partie appareil photo (séparation focus / exposition, et verrouillage de la balance des blancs). qbro devient de ce fait toujours meilleure !

Cette appli a été retirée de l’App Store.