RetromaticS’inscrivant dans la mode du vintage, Retromatic ne se contente pas de nous offrir les sempiternels effets cross  process et Polaroid, et propose de créer des images dans un style publicitaire très agréable.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

Retromatic permet de découper le sujet dans une photo

Retromatic permet de découper le sujet dans une photo

Après avoir chargé une photo, la première étape consiste à dessiner le masque de détourage, qui éliminera l’arrière-plan pour ne retenir que le sujet. On reconnaît l’interface originale, mais peu pratique des créateurs de Clone Camera : en glissant le doigt et en pinçant l’écran, on active le panoramique et le zoom, et en maintenant le doigt appuyé, on bascule en mode dessin. Si ce choix permet une navigation rapide, il empêche en revanche de travailler de façon précise, ce qui était compréhensible pour détourer grossièrement les éléments de Clone Camera, mais pose problème ici puisqu’on cherche à produire un découpage précis.

L'outil lasso montre ses limites quand il faut ajouter un "trou"

L’outil lasso montre ses limites quand il faut ajouter un « trou »

Il faudrait prévoir un outil zoom à l’image de celui de Superimpose, et surtout un outil gomme, pour d’une part corriger les petites erreurs sans annuler la dernière opération, mais surtout pour créer un masque « à trou », ce qui est parfois indispensable, comme dans l’exemple ci-dessus où l’on cherche à éviter la partie située entre le bras et le corps. C’est impossible, Retromatic utilise le crayon comme l’outil lasso, et « ferme » automatiquement la région définie. Les développeurs, que nous avons contactés, nous ont dit travailler à l’amélioration de ce point. Nous avons été entendus, et la version 1.1 permet d’accéder à un outil gomme ainsi qu’à un outil de détection des contours.

L’adjectif rétro n’est pas usurpé, et le résultat obtenu en quelques instants vaut vraiment le coup d’œil !

Les filtres et fonds sont très réussis

Les filtres et fonds sont très réussis

Une fois la photo détourée, on entre en mode d’édition, et l’on s’aperçoit que le format carré est imposé… C’est dommage, d’autant plus pour une appli qui s’appuie sur l’esthétique de la pub, qui préfère largement les formats paysage ou portrait… On peut cependant déplacer, zoomer et faire tourner l’élément détouré en toute liberté, ce qui est un vrai plus. Il s’agit ensuite de choisir l’un des 11 fonds et l’un des 17 filtres optionnels réglables en intensité pour définir le style général. L’adjectif rétro n’est pas usurpé, et le résultat obtenu en quelques instants vaut vraiment le coup d’œil !

L'ajout d'éléments est enfantin

L’ajout d’éléments est enfantin

On pourra ensuite choisir d’ajouter des éléments graphiques supplémentaires (stickers, motif, pictogramme) librement éditables (forme, couleur) parmi la bibliothèque intégrée qui en contient 30. L’ordre pourra être modifié à l’aide d’un menu contextuel, pour faire passer un élément au premier plan ou à l’arrière-plan.

Le texte n'a pas été oublié et l'interface jouit d'une belle esthétique

Le texte n’a pas été oublié et l’interface jouit d’une belle esthétique

L’appli permet enfin d’insérer du texte, avec là encore un très grand nombre de polices de caractères. Ne reste plus qu’à enregistrer le résultat dans la pellicule à une résolution de 1280×1248 permettant une impression au format 20cm en 150 dpi, ou à le partager (e-mail, Facebook, Twitter, Instagram, Flikr). Espérons donc que la résolution bénéficiera bientôt d’une mise à jour, tant Retromatic est pour l’heure prometteuse !

Un exemple obtenu en quelques minutes

Un exemple obtenu en quelques minutes

En quelques mots : souffrant d’une ergonomie perfectible, Retromatic parvient cependant à offrir une interface très réussie et à produire des images réellement originales.

Mise à jour du 28/11/12 : La version 1.1 corrige l’outil de dessin du masque en ajoutant la possibilité d’y faire des trous, et ajoute un outil de contour automatique assez pratique.

Up On apprécie Down On regrette
  • Les collages rapides et efficaces
  • Les éléments graphiques pertinents
  • Les nombreux filtres de qualité
  • L’esthétique de l’appli
  • Le format carré imposé
  • La résolution un peu juste

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 4 ou iPad sous iOS 5.0 ou supérieur

Lien sur l'App Store : Retromatic 2.0 (1.99EUR)