SilhouetterEn voyant le descriptif de Silhouetter sur l’App Store, nous nous sommes dit qu’il s’agissait d’une appli proposant un effet original d’ombre chinoise, alliant un passage en noir et blanc à fort contraste à un filtre de couleur, pour un résultat original. En pratique, hélas, il faut bien reconnaître que Silhouetter promet plus d’originalité qu’elle n’en tient réellement…

A voir l’icône et le descriptif de l’appli, on pensait disposer d’un nouvel outil proposant un effet original, permettant de découper littéralement des silhouettes marquées sur un fond coloré. Hélas, après quelques essais, on découvre que Silhouetter n’est qu’une appli de transformation en noir et blanc utilisant des filtres colorés…

Silhouetter

Zoomer sans effectuer de rotation nécessite un certain entrainement...

Silhouetter nous invite tout d’abord à choisir une photo de l’un des albums de son iPhone, précisant qu’elle fonctionne mieux avec un sujet pris à contre-jour. Il est alors possible de zoomer dans l’image, et de la faire tourner sur elle-même très finement à l’aide de deux doigts. On regrette qu’aucune possibilité d’annuler une rotation involontaire ne soit intégrée, tant zoom et rotation font appel à des mouvements de doigt similaires… Une fois le résultat escompté obtenu, un appui sur « Done » nous amène à l’étape suivante.

Silhouetter

9 filtres de couleur... Pourquoi pas plus de liberté ?

L’appli propose alors de choisir l’un de neuf styles intégrés – comprenez par là la couleur du filtre qui sera appliquée à l’image – ainsi l’un des deux modes de traitement, « Easy » ou « Expert ». La différence entre ces deux modes concerne le calcul des contrastes entre les trois types d’exposition de l’image, zones claires, médium et sombres. En mode easy, cette étape est simplement ignorée. Dommage qu’on ne puisse pas choisir de style « neutre », pour obtenir un fond blanc, tout simplement…

Silhouetter

C'est ici que Silhouetter révèle une interface à la MonoPhix

C’est lors de cette étape que l’on découvre la vraie nature de Silhouetter, qui ne diffère en rien de concurrentes comme MonoChromia ou MonoPhix, affichant quant à elles clairement la couleur (ou son absence…). En jouant sur les réglages (Shadows, Midtones et Highlights), on comprend que Silhouetter ne propose rien de plus que ces deux précédentes, alors qu’on attendait d’elle un traitement plus radical. D’ailleurs, utiliser une photo qui n’est pas déjà elle-même fortement contrastée (le contre-jour étant recommandé), ne donne pas les résultats attendus, ou du  moins souhaités.

Silhouetter

Silhouetter, MonoPhix, Monochromia, même combat ?

Certes, la dernière étape permet, à l’aide de deux curseurs, de régler le contraste de l’image et l’intensité de l’effet (rapport image brute / image traitée), de renforcer l’impact du filtre, mais, comme le montrent les images ci-dessous, avec le résultat de Silhouetter, MonoPhix et Monochromia. Ne reste plus que l’atout du prix, mais c’est bien tout, sachant de plus que les deux concurrentes offrent bien plus de paramètres et de finesse de réglage. Enfin, signalons que l’interface Expert aurait gagné en efficacité, sans doute, en choisissant un affichage de la courbe de niveaux.

Silhouetter

Ce type de réglages donne de meilleurs résultats que ceux par défaut

De même, le réglage des curseurs par défaut est loin de donner le meilleur résultat (meilleur dans le sens de l’obtention d’une silhouette, un réglage shadow/midtones/highlights respectivement sur 50%, 100% et 0% convenant généralement).

En quelques mots : A vouloir se montrer originale, Silhouetter n’en devient qu’une version limitée d’applis de traitement noir et blanc plus puissantes et souples d’usage. Dommage, on attendait bien mieux de sa part !

Lien sur l’App Store : Silhouetter (0,79€)

(c) icommephoto.com