TapShotDéveloppé par le créateur de QuickPix, TapShot est sans doute l’appareil photo dont l’interface est la plus accessible et personnalisable de l’App Store. Simple et efficace, il a tout de l’outil génial à découvrir.

TapShot a donc deux principes : la prise de photo et les réglages à l’aide de gestes, et la personnalisation la plus poussée possible de l’interface.

TapShot

L'appareil intègre tous les réglages avancés

A l’ouverture, l’appli affiche une grande fenêtre de prévisualisation, avec une grille de composition classique respectant la règle de trois tiers, et diverses icônes, rappelant l’effet des gestes. Ici, un glissement de doigt de gauche à droite change la caméra, de droite à gauche prend trois photos en rafale, de haut en bas zoome et de bas en haut dézoome. On le voit également sur la capture, l’appareil, détectant un visage dans le viseur, prend une photo (la fonction de détection des visages est optionnelle, elle aussi, bien entendu). Un geste de pincement permet de faire apparaître les réglages séparés de mise au point et d’exposition. Le principe est donc clair et efficace, mais en pratique, il faudra un peu s’entraîner, voire accéder aux options pour que l’appli réponde au doigt et à l’œil selon les désirs de chacun.

On peut ainsi disposer d’une appli d’une grande sobriété ou bardée d’icônes

TapShot

L'interface peut être personnalisée à l'extrême

En accédant au menu à l’aide de la touche i, en bas à droite, on peut régler différents paramètres de l’appareil photo. Commençons par la personnalisation de l’interface. Le menu dédié permet d’afficher ou de masquer les raccourcis à l’écran (ce qui est pratique pour débuter), qu’il s’agisse de tape ou de glissements. Suit la grille de composition, mais aussi les accès aux fonctions de flash, flash auto, accès à la bibliothèque et bouton de prise de vue. On peut ainsi disposer d’une appli d’une grande sobriété esthétique ou bien bardée d’un grand nombre d’icônes permettant d’accéder aux différentes fonctions, selon ses goûts et pratiques.

TapShot

Les actions sont très nombreuses

Le menu action permet d’attribuer différentes fonctions aux gestes possibles suivants : tape, double tape, triple tape, tape maintenue, glissements selon 4 directions et pincement. Ces fonctions peuvent être, pour les tapes : prise d’une photo, rafale de 3, 5 ou 10 photos, (dé)zoom, (dé)verrouillage de la mise au point, de l’exposition, de la balance des blancs, de l’ensemble des trois paramètres, activation du flash, définition de la mise au point et de l’exposition, changement de la caméra, accès à la pellicule, 6 prises de vues à différentes ouvertures et « aucune action ». On notera l’originalité de l’avant-dernière fonction, mais si elle semble idéale pour le HDR, elle manque d’étendue en pratique… Les mouvements de pincements permettent quant à eux de régler séparément exposition et mise au point ou zoom.

TapShot dispose d’une interface idéale, puisque personnelle

TapShot

La pellicule permet de partager les photos entre applis

Dans la pratique, TapShot dispose donc d’une interface idéale, puisque personnelle, mais souffre cependant de quelques points perfectibles. Le premier est une tendance à prendre des photos trop rapidement (en mode détection de visage, notamment, ou lorsque l’on touche l’écran pour régler le zoom ou l’exposition, par exemple). Ce n’est pas dramatique, mais parfois, on ne sait plus trop si l’appareil va s’arrêter de capturer des clichés ou non ! L’autre est que l’accès à la pellicule tend à se terminer par un plantage de l’appli… Cela dit, elle permet de naviguer facilement dans ses photos, de les partager par mail ou Twitter ou de les envoyer vers les applis de retouches compatibles avec la bibliothèque officielle (Instagram, Photogene², MagicHour…). En revanche, le mode rafale, quant à lui, prend les photos en pleine résolution à la vitesse habituelle sur iPhone d’environ une photo par seconde.

En quelques mots : TapShot est sans nul doute l’appareil photo le plus personnalisable, mais pourrait encore être amélioré.

+ On apprécie – On regrette
  • L’ergonomie générale
  • L’interface personnalisable
  • Les nombreuses fonctions
  • Déclenchement parfois trop sensible
  • Instabilité de la photothèque

Configuration : iPhone 4, iPod Touch 4, iPad 2 sous iOS 5 ou supérieur

Lien sur l’App Store : TapShot (1,59€)

(c) icommephoto.com