Thumba Photo EditorNouvelle appli de retouche et d’édition photo, Thumba Photo Editor est donc l’adaptation sur iPhone d’un service gratuit disponible sur Internet et proposant la plupart des fonctions essentielles à ce type de programme. Mais la concurrence est rude sur l’App Store, notamment parmi les applis gratuites, et Thumba aura fort à faire pour convaincre…

L’interface de Thumba est des plus simple, s’organisant autour d’un menu principal réunissant en bas de l’écran le principal des fonctions : acquisition des photos, traitement, enregistrement, retour à l’original et information sur la résolution de l’image.

L’acquisition du cliché se fait comme toujours par chargement dans les dossiers de l’iPhone ou à l’aide de l’appareil photo intégré. Le plus intéressant se situe donc bien évidemment dans le menu suivant.

Thumba Photo Editor

Une interface minimaliste

Ce menu propose deux choix : Adjustment et Effects. Le premier choix propose 11 entrées : contraste automatique, luminosité et contraste, balance des couleurs, colorisation, exposition, symétrie horizontale, teinte et saturation, effet miroir, multiplication, normalisation et rotation par pas de 90°. La prise en main se fait comme dans Photoshop Express et le plus récent Imagenius : en déplaçant son doigt sur l’écran, on active un « curseur virtuel » dont la valeur s’affiche en temps réel. Le problème ici tient au fait que certains ajustements comportent deux paramètres, l’un étant défini horizontalement et l’autre verticalement ; or, la c’est la position absolue du doigt sur l’écran et non pas l’importance de son déplacement relatif qui est pris en compte. Dans de telles conditions, réussir à régler parfaitement la teinte et la saturation, par exemple, nécessite une précision assez pénible à l’usage…

Les « effets » quant à eux, nous offrent l’accès au flou, accentuation, vignetage, solarisation niveaux de gris, inverse et sépia, seuls les trois premiers pouvant être paramétrés.

Thumba Photo Editor

Pas facile de gérer deux paramètres avec un seul doigt...

Si le résultat obtenu après l’un des traitements assez classiques offerts par Thumba semble convenable, on peut en appliquer d’autre ou enregistrer le cliché. Cependant, si une option permettant de revenir à l’état initial de la photo est proposé, aucun historique ne permet d’annuler l’opération précédente. Mais si la prise en main est parfois peu évidente comme on l’a vu et que l’appli a une très nette tendance à planter quand on fait trop d’essais et d’annulations (ce qui pourtant est très courant avec ce type d’outils, qu’on a tendance à utiliser par essais successifs), on regrette surtout le peu d’originalité qu’elle nous offre. Son interface est bien moins esthétique que celle d’Imagenius, moins puissante que Filterstorm, moins complète que Photogene ou PhotoForge, moins ergonomique que Photoshop Express et aussi peu stable que Pixhop. Sur certains points, elle parvient à s’imposer au cas par cas face à toutes ces concurrente (en faisant valoir à tour de rôle son prix peu élevé, son ergonomie basique, le nombre d’effets), mais ne parvient qu’à rejoindre in fine Pixhop dans les rangs des applis plutôt efficaces sans toutefois pouvoir s’imposer faute de stabilité et de finition. Peut-être de futures mises à jour parviendront-elles à corriger cette impression.

En quelques mots : Thumba propose des effets efficaces mais pèche par manque d’exhaustivité (pas de recadrage ou de redressement, notamment) et d’originalité tout en souffrant de nombreux plantages.

Mise à jour du 7 décembre 2010 : Thumba se voit offrir la fonction de recadrage qui lui faisait défaut et s’agrémente de nouveaux filtres réussis (HDR, cross-processing, vintage…). Dommage que l’appli reste aussi peu stable et d’une ergonomie perfectible.

Lien sur l’App Store : Thumba Photo Editor (0,79€)
(c) http://icommephoto.wordpress.com