TonaltopiaMarchant sur les plates-bandes de Noir Photo et de Dramatic Black and White, Tonaltopia parvient à trouver sa propre personnalité et à offrir des fonctions intéressantes. Nécessitant une accélération du rendu pour convaincre totalement, elle n’en demeure pas moins une appli excellente pour les amateurs de vignetage marqué.

Rappelons que le principe de ces applis est de définir une zone elliptique éclairée se détachant ainsi nettement d’un fond très sombre, pour obtenir des effets « dramatiques », mais qu’elles peuvent également être utilisées à des fins plus subtiles pour appliquer un vignetage doux et, dans le cas présent, définir un passage au noir et blanc des plus précis.

Tonaltopia

L'effet par défaut comparé à l'original

Comme toujours, l’appli s’ouvre sur le chargement d’une photo, et lui applique d’entrée un traitement par défaut. On découvre ainsi une interface ergonomique et classique, faite d’une zone principale occupée par la photo et l’ellipse délimitant la frontière entre zone sombre et zone claire. A noter qu’une simple tape à l’écran fait disparaître et réapparaitre l’ellipse, pour juger plus efficacement du résultat. Le bouton « Before », en bas à droite, permet de suspendre l’effet pour juger du résultat par rapport à l’image originale.

A l’aide de mouvements des deux doigts, on peut modifier la taille et l’angle de l’axe de l’ellipse. Dommage que le temps de calcul se rapproche de celui de Dramatic B&W et non de Noir Photo, car le moindre changement nécessite 2 secondes de calcul, or on touche parfois par erreur l’ellipse (ou on soulève trop vite son doigt), ce qui impose d’incessante « pauses calcul » qui peuvent devenir agaçante. Cela dit, avec un peu de pratique (et de patience), on arrive à dompter l’animal et à réfléchir avant d’agir pour limiter ces arrêts intempestifs.

Tonaltopia

18 presets permettent d'utiliser l'appli très rapidement

Pour obtenir quelques exemples de ce que l’appli peut offrir, le bouton « Change » applique des préréglages aléatoires, et « Presets » donne, quant à lui, accès à 18 préréglages (à l’image de Dramatic B&W, donc), tous très différents et plutôt intéressants. Ils représentent également une base de travail intéressante que l’on pourra par la suite corriger librement à l’aide du menu Adjust. D’ailleurs, il sera possible d’enregistrer ses propres presets !

Tonaltopia

Les filtres de couleur permettent de dépasser le cadre du noir et blanc

Le premier paramètre « avancé » est donc « Tone ». On a accès à 7 couleurs « prédéfinies » (2 verts, 2 bleus, 1 rouge, 1 rose et 1 brun jaune) mais également à un « color picker » très pratique afin d’appliquer un filtre de couleur à la photo. Le curseur permet de faire varier l’intensité (la transparence) de ce filtre. En le fixant à zéro, on obtiendra logiquement une photo aux couleurs non modifiées.

On peut appliquer une ambiance à la photo, ce qui est une vraie nouveauté apportée par Tonaltopia

Tonaltopia

Le menu « Mood » permet d’appliquer une ambiance à la photo, ce qui est une vraie nouveauté apportée par Tonaltopia. Floutée, brumeuse, adoucie ou au contraire accentuée, l’image passe par différents filtres (paramétrables à l’aide du curseur). Cela permet de réellement modifier l’aspect général de la photo, et s’accorde bien aux différents sujets (paysages, portraits…).

Tonaltopia

Le filtrage par couleur donne des résultats intéressants

Le menu « Filter » ne permet pas d’appliquer des effets, mais bien de filtrer l’image en fonction de ses couleurs. C’est une fonction réellement primordiale en photographie noir et blanc, car elle permet de jouer sur la teinte de la photo originale pour en accentuer nettement ou au contraire estomper certains détails de couleur. On avait déjà beaucoup apprécié cette fonction dans l’excellente appli Simply Black & White.

On peut ainsi choisir la couche de référence qui sera utilisée pour la conversion : vert, gris, bleu, jaune, rouge, cyan et magenta. Cela permet de filtrer réellement l’image, et à l’aide du curseur en bas de l’image, on règle la saturation générale de l’image.

Tonaltopia

Il est possible de jouer sur l'intensité du vignetage et du grain

Le menu « Contrast » est plus traditionnel puisqu’on y définit le réglage luminosité/contraste. Enfin, le menu « Other » permet d’ajouter du grain et surtout de définir l’intensité du vignetage, le tout à l’aide de deux curseurs.

En quelques mots : en dépit de temps de calcul un peu longs, Tonaltopia fournit des résultats bluffants et très précis, qui conviennent à tous les sujets, grâce à une batterie de paramètres comme on en a rarement vu. Du très bon travail !

+ On apprécie – On regrette
  • Les très nombreux paramètres
  • L’ergonomie générale
  • La gestion des préréglages
  • Une certaine lenteur des prévisualisations

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 4, iPad et iOS 4.2 ou supérieur

Lien sur l’App Store : Tonaltopia (0,79€)

(c) icommephoto.com