Après avoir dressé un tableau complet de 17 applis incontournables sur iPhone il y a environ six mois, il était temps de revenir sur le sujet pour vous présenter les titres que vous devez absolument posséder dans votre applithèque pour la pratique photo.

Sommaire :

1. L’appareil photo
2. La retouche
3. L’appareil noir et blanc
4. Le Polaroid
5. Le HDR
6. Le mode rafale
7. La retouche « pro »
8. Les effets graphiques
9. La sauvegarde sur Dropbox
10. Les réseaux sociaux

1. L’appareil photo

Certes, il existe de nombreux appareils photo très complets, avec affichage de l’histogramme, de la valeur d’ISO, du temps de pause et de l’horizon artificiel, mais souvent, le plus important est de prendre une photo sur l’instant. Comme l’appareil par défaut est désormais accessible depuis l’écran de verrouillage et qu’il est rapide, stable et permet d’utiliser le bouton volume pour déclencher la prise de vue, on ne peut que conseiller son utilisation quotidienne !

ProCameraPour une utilisation plus pointue, notamment pour l’affichage de l’ensemble des données, la possibilité de désactiver le mode nocturne à 3200 ISO et l’accès au mode rafale et au Volume Shutter (attention, cette fonction a été supprimée dans la version 4 !), nul doute que ProCamera trouvera grâce à vos yeux. Malgré une utilisation intensive, l’appli n’a que très rarement planté et son mode de lecture des QR Codes est un petit plus. Bref, l’appli reste notre référence.

2. La retouche

SnapseedSi PhotoToaster a longtemps été notre Graal, le rachat de Snapseed par Google a changé la donne. L’appli de Nik Software, extraordinairement complète et riche, est de plus gratuite, ce qui reste un argument imparable. Et cette gratuité n’empêche pas l’appli d’offrir toutes les fonctions souhaitées (recadrage, redressement, accentuation, luminosité / contraste / saturation, noir et blanc avec filtres de couleur…), ainsi que des inédits comme la gestion complète des fuites de lumière, et surtout la « correction sélective ». Cela permet de sélectionner une plage de couleur localement pour en modifier la luminosité, le contraste et la saturation. Très vite, on ne peut plus s’en passer ! Impossible de passer à côté.

PhotoToaster conservait comme principal atout sa gestion des presets, mais la voilà débordée par l’excellent appareil photo de GhostBird Software (PhotoForge 2) KitCam. En dépit de son jeune âge, cette appli fait un carton plein, en offrant un appareil photo à effet en temps réel pouvant être équipé de l’un des douze objectifs, de l’une des 27 pellicules et de l’une des 17 bordures. Le plus fort est que cette appli effectue une édition non destructive permettant, même après recadrage ou redressement, de retourner au cliché original, à la différence, par exemple, d’Hipstamatic.

3. L’appareil noir et blanc

HuelessSi 6×6 a notre préférence, car répondant parfaitement à notre goût (et qui ne se limite pas au noir et blanc), il ne fait cependant aucun doute que Hueless satisfera le plus grand nombre. En effet, l’appli gère de façon très fine l’ajout de filtre coloré (rouge, orange, jaune, vert ou bleu, d’intensité de 0 à 100%), le format (plein écran, 3:2, carré, 2.39:1) et le contraste. De plus, elle autorise l’enregistrement de tous ces paramètres dans 4 presets, rendant son utilisation aussi simple qu’un appareil comme 6×6. A la fois simple et complète, Hueless est là encore un indispensable pour la photo en noir et blanc avec effet en temps réel.

4. Le Polaroid

ShakeItPhotoS’il existe un grand nombre d’applis intégrant entre autres un effet Polaroid, aucune n’offre l’exactitude de ShakeItPhoto, qui n’intègre pas de fonctions ludiques comme le choix des bordures (seules deux sont proposées) ou l’ajout de légende, mais propose un traitement extrêmement fidèle à l’original. Sortie en avril 2009, l’appli n’a jamais été détrônée depuis, ce qui est un signe qui ne trompe pas.

5. Le HDR

Pro HDRSi l’effet HDR engendre trop souvent des clichés d’une certaine laideur, la faute à des réglages de contrastes effectués avec des moufles, ce type de photo est intéressant lorsqu’on l’utilise avec parcimonie. Et Pro HDR reste la référence en la matière, grâce à une récente mise à jour ayant nettement accru sa vitesse. Cela dit, si la vitesse de prise de vue est le plus important à vos yeux, il vous faudra vous tourner vers HDR Fusion, capable de prendre le cliché en trois petites secondes seulement. Et l’on pourra aussi parler de HDR+ Camera, qui n’offre pas un véritable traitement HDR, mais est la seule à pouvoir prendre en photo des objets en mouvement.

6. Le mode rafale

Quick CameraPrendre en photo des objets rapides, voilà qui peut être difficile avec l’iPhone, du moins si l’on ne possède pas une appli dont c’est la spécialité. QuickCamera, sur ce point, est imbattable, avec une cadence de plus de 4 photos par seconde sur iPhone 5. L’interface, des plus dépouillées, interdit cependant tout réglage. Si vous souhaitez choisir les photos à enregistrer pour ne pas encombrer votre pellicule, vous pourrez vous tourner vers l’alternative très réussie qu’est Fast Camera : elle enregistre les photos de chaque session dans un dossier, ce qui permet d’accéder à une table lumineuse virtuelle efficace.

7. La retouche « pro »

PhotoForge 2Si vous cherchez un pendant de Photoshop sur iPhone, PhotoForge 2 est ce qu’il vous faut. Alliant une interface complète et ludique, l’appli gère les calques de façon complète et intègre toutes les fonctions attendues avec un grand nombre de paramètres : Teinte / saturation / luminosité, luminosité / contraste, exposition, réduction du bruit, vibrance, renforcement, accentuation, zones claires / sombres, balance des blancs, corrections automatiques (balance des blancs, exposition, augmentation), mélangeur de couches, balance des couleurs, colorisation, courbes (RVB, CMYK, LAB), niveaux (idem), clarté (gérer finement, au contraire de Camera+), redimensionnement, recadrage, rotation, redressement, textures et bordures, ainsi qu’un mode Pop! Cam rappelant férocement KitCam. Le top absolu.

8. Les effets graphiques

PopsicolorIci, nous ne vous proposerons pas une appli, mais trois, complémentaires à tel point que leurs développeurs ne cessent de communiquer via Twitter pour présenter leurs expérimentations. La première est Popsicolor, extraordinaire appli d’effet aquarelle, ajoutant depuis la version 2 la gestion des contours à l’encre noire pour un résultat encore plus étonnant. La seconde est Glaze, imitant de façon à peine croyable le rendu d’une peinture à l’huile avec d’innombrables effets différents et personnalisables. Enfin, Etchings reproduit l’effet de gravure, là encore en proposant différents styles et filtres. Avec ces trois titres, vous disposerez d’une palette complète.

9. La sauvegarde sur Dropbox

CameraSyncL’appli Dropbox est un modèle du genre, si l’on souhaite synchroniser ses photos. Son seul défaut ? Il faut l’ouvrir et lancer la synchronisation soi-même… C’est pourquoi CameraSync est un outil dont nous ne nous séparons pas : fonctionnant en tâche de fond, elle lance la sauvegarde automatiquement dès que l’on arrive dans un lieu déterminé à l’avance. On ne peut donc plus oublier de sauvegarder ses clichés, évitant les interminables sessions de rattrapage ! Un véritable outil stable et terriblement efficace.

10. Les réseaux sociaux

StarmaticInstagram est certes la plateforme d’échange de photos la plus populaire pour la photo mobile, mais son récent rachat par Facebook laisse planer un doute sérieux quant à l’utilisation qui pourrait être faite des photos postées et, surtout, renie tellement la notion de droit d’auteur qu’elle en a dégoûté beaucoup. Face à cette réaction, Starmatic s’est imposé, peu à peu, en mettant en avant de véritables atouts n’en faisant pas une alternative correcte, mais un concurrent très sérieux. Pour commencer, elle dispose d’une interface très plaisante et n’impose le format carré que pour l’appareil intégré et ses beaux filtres, autorisant l’utilisation de photos « plein format » lors de l’importation. Dommage, cependant, qu’elle n’accepte pas le format 3:2 correspondant au classique format 10x15cm ou 4×6″. On apprécie également le fait que la curation soit effectuée par l’équipe et non par un algorithme, ce qui permet de voir des photos intéressantes en Une.